Librairies dacquoises : un festin de lettres

Depuis bientôt 28 ans, la librairie Campus propose de beaux rayons où la littérature de qualité abonde ainsi que les polars, la littérature jeunesse et la BD.

C'était en 1989. Cette année-là, Patricia de Sousa prenait les rênes de la librairie Campus place du Mirailh. Depuis vingt-sept ans, bien sûr, le cadre a changé. Longtemps, la librairie tenait dans un mouchoir de poche. C'était une caverne   merveilleuse pour des goinfres de livres en tous genres. Il y a quelques années, l'agencement de la librairie a changé pour devenir ce qu'elle est depuis. Désormais, dans un espace toujours contraint de 70 m2 mais plus aéré, les lecteurs savent trouver là près de 20 000 références aux meilleurs moments de l'année et jamais moins de 15 000 le reste du temps. C'est considérable. Et pour cette raison, la maison est une référence dans le département.
Pour construire cette histoire, Patricia de Sousa, épaulée depuis de longues années par Dominique Barras et désormais par Sandra Castagnet a imaginé l'équation gagnante de ce type de commerce: être en phase avec la clientèle, avec l'actualité du livre et son économie toute particulière. C'est une évidence de dire que la librairie, c'est un métier. C'est tout autre chose que de faire vivre une telle boutique à l'heure où le numérique a tout inondé et où les acheteurs de lives imaginent volontiers le faire depuis leur clavier.
Dans une librairie, évidemment le contact est autre. On parle, on échange, on confronte, on rencontre des auteurs. La librairie, finalement, c'est la fabrique même de la vie. Pendant toutes ces années, plusieurs événements ont jalonné la vie de Campus. La tornade Harry Potter qui a induit « un changement dans la lecture », constate Patricia de Sousa. « De nouveaux lecteurs sont apparus que nous ne connaissions pas ».


Le raz de marée Amélie Nothomb

Elle se souvient aussi de la venue d'Amélie Nothomb. Un raz-de-marée populaire à l'origine duquel Dominique Barras n'est pas étranger. Il y a également les Rencontres à Lire dont la librairie, membre du réseau des Librairies Atlantiques, est partenaire depuis toujours. Forte de son rayon policier, littérature jeunesse, BD, littérature générale, poésie aussi et beaux livres, la librairie vit cet événement comme une bel atout.   

« Aux Rencontres, nous retrouvons nos clients, bien sûr, constate Patricia. Mais nous faisons aussi la connaissance de personnes qui ensuite viennent nous rendre visite à la librairie ».

 

À Campus. Dominique Barras, Sandra Castagnet et Patricia de Sousa, proposent un choix de 20 000 titres.France Loisirs. Présent depuis de nombreuses années à Dax, France Loisirs a pris ses quartiers à une nouvelle adresse le 2 avril 2016 au 7, rue d’Eyrose. Florence Alamillo anime la boutique qui s'adresse aux 2400 abonnés, mais aussi à tout lecteur désireux d'acheter un ouvrage. Des livres, des photos qu’ils peuvent faire imprimer, des CD, des DVD, des jouets, un peu de carterie et aussi de la littérature générale.

 

France Loisirs. Présent depuis de nombreuses années à Dax, France Loisirs a pris ses quartiers à une nouvelle adresse le 2 avril 2016 au 7, rue d’Eyrose. Florence Alamillo anime la boutique qui s'adresse aux 2400 abonnés, mais aussi à tout lecteur désireux d'acheter un ouvrage. Des livres, des photos qu’ils peuvent faire imprimer, des CD, des DVD, des jouets, un peu de carterie et aussi de la littérature générale.

 

Librairie Art et Livre. Dans la rue de l’Evêché, Sylvie Lanusse anime depuis 2009, la librairie Art et Livre. Spécialisée dans les livres religieux, cette librairie a longtemps été dirigée par Melle Apollin. Aujourd’hui, il est possible de trouver là aussi de la littérature générale au milieu des 5000 titres. En janvier, la librairie a été entièrement refaite.