Lecture au Musée

 "En regard d'une œuvre"

Le Musée de Borda célèbre, du 20 avril au 6 juillet 2013, l’œuvre de l'artiste Léon Gischia (1903-1991) d'une façon particulièrement novatrice.

L'exposition « En regard, Léon Gischia face aux artistes du présent » offre une mise en lumière inédite des toiles du célèbre peintre, en les confrontant aux réalisations d'artistes du XXe et XXIe siècles issues du Fonds Régional d'Art Contemporain d'Aquitaine. Couleurs, formes, luminosités entrent en résonance, créant ainsi un dialogue qui réactive le regard du visiteur sur l'une des collections majeures du musée.

Parmi ces confrontations : la mise en regard étonnante de la toile intitulée Nu jaune de Léon Gischia (1986), face à la photographie La bonne réputation endormie de Manuel Alvarez Bravo (1938).
De cette photographie naît en 2012 un travail de création littéraire remarquable, La bonne réputation, texte de Valérie Mréjen dont l'œuvre se situe à l’intersection de plusieurs territoires artistiques, entre littérature, cinéma et vidéo.

Valérie Mréjen se glisse dans la peau d’Alicia, le modèle de La bonne réputation endormie, cette image qu’avait commandée André Breton à Manuel Álvarez Bravo pour l’Exposition internationale du surréalisme à Mexico en 1940. Depuis, cette photographie de Don Manuel est devenue l’une de ses plus célèbres et s’est quelque peu affranchie du rêve mexicain du chef de file du surréalisme.

Valérie Mréjen propose une lecture contemporaine en s’introduisant, par une fiction documentée, dans la quiétude mystérieuse de la photographie. Elle montre ainsi à quel point les images d’Álvarez Bravo sont des lieux directement ouverts sur l’imaginaire. Enfin, son texte rend au modèle féminin son rôle prépondérant d’acteur-provocateur et metteur en scène d’un « tableau » que le photographe aux aguets aurait capturé après l’avoir suivi… Ce faisant, Valérie Mréjen libère l’image photographique d’un faux effet de réel, comme elle le fait souvent dans ses vidéos par le choix d’acteurs, de proches ou encore en optant pour une caméra fixe.

Une lecture de cette fiction sera proposée au musée face à l’œuvre qui l'a inspirée le samedi 27 avril à 16h.

Entrée libre

Suivre l'artiste sur : www.valeriemrejen.com