Le Prix du Public 2015

 

Les organisateurs des Rencontres à Lire proposaient un nouveau Prix du Public qui comptait pour une voix dans le Prix des Rencontres à Lire.
 
Le Prix du Public a été attribué à Dov Lynch, pour Mer noire, publié par les éditions Anacharsis. Le prix lui a été remis par Franck Manuel, lauréat 2014.
 
Mer noire est un premier roman sidérant en forme de road-movie dans lequel Dov Lynch, dans une langue simple toute entière dédiée à la vigueur expressive, parvient à nouer les fils d’un roman d’aventures sur la trame des conflits européens les plus récents.
 
Dov Lynch est Irlandais. Après avoir travaillé longtemps comme chercheur spécialiste de l’ancienne URSS à l’institut d’études de sécurité de l’Union Européenne puis avoir suivi les négociations lors des guerres en Géorgie de 2005-2008, il est employé depuis 2011 à l’UNESCO.
 
 

« Mer Noire », Dov Lynch, Anacharsis « La malédiction du bandit moustachu », Irina Teodorescu, Gaïa « Le cousin de Bruegel », Eric Le Bot, In8 « La petite lumière », Antonio Moresco, Verdier « Les groseilles de novembre », Andrus Kivirähk, Le Tripode 

Lisez, votez, gagnez des livres

C’est simple

 

Les six ouvrages en lice
pour le Prix des Rencontres à Lire 2015

 
Les livres en compétition sont :
 

1. « Mer Noire », Dov Lynch, Anacharsis

« Mer Noire », Dov Lynch, Anacharsis

L'histoire :
Dimitris est un ancien soldat de l’IRA. À la mort de
son père, il part retrouver son frère, disparu dans
un pays en proie à une guerre oubliée au coeur du
Caucase. Sa trajectoire, semée de rencontres inabouties, de fragment d’histoires, de visions fugaces, le conduira d’une guerre qui n’a plus de nom à une autre qui n’en possède pas encore, jusqu’à ce que s’accomplisse son aventure.
Un premier roman sidérant en forme de road moovie.
 
A propos de l'auteur :
Dov Lynch est irlandais. Après avoir travaillé longtemps comme chercheur spécialiste de l’ancienne URSS à l’Institut d’études de sécurités de l’Union
européenne puis avoir suivi les négociations lors des guerres en Géorgie de 2005-2008, il est depuis 2011 employé à l’UNESCO. Mer Noire est son premier roman.
www.editions-anacharsis.com
 
 

2. « La malédiction du bandit moustachu », Irina Teodorescu, Gaïa

« La malédiction du bandit moustachu », Irina Teodorescu, Gaïa

L'histoire :
Quelque part à l’est au début du XXe siècle, Gheorghe Marinescu se fait faire une beauté chez le barbier.
Déboule un homme à longue moustache qui réclame la meilleure lame du commerçant. Gheorghe lie amitié avec le moustachu, découvrant qu’il ne jure que par la bouillie de
haricots blancs. Accessoirement ce bandit de grand chemin, qui amasse des trésors pour les redistribuer aux nécessiteux, révèle sa planque. Ni une ni deux, l’envieux Marinescu commet l’irréparable. Voilà comment une malédiction
s’abat sur Gheorghe et toute sa descendance, jusqu’en l’an deux mille. Et en effet.
 
A propos de l'auteure :
Irina Teodorescu est née à Bucarest en 1979 et vit en France depuis 1998. Après un recueil de nouvelles (Treize, éditions Émue), elle publie aujourd’hui son tout premier roman.
Irina Teodorescu écrit en français.
 

3. « Le cousin de Bruegel », Eric Le Bot, In8

« Le cousin de Bruegel », Eric Le Bot, In8

L'histoire :
Anvers, XVIe siècle. Bruegel, déjà considéré comme un Maître, vit entouré d'une sarabande joyeuse. L'un d'entre eux, l'archevêque de Gravelle, veut s'assurer de la probité du peintre qui doit réaliser son portrait. Il dépêche donc auprès de lui un de ses agents, Linus Münd. Dans les missives qu'il adresse à son lointain employeur, l'espion cupide dévoile l'intimité de Bruegel, et laisse percer l'admiration qu'il éprouve, à son tour, pour l'artiste au sommet de sa gloire. Mais le faux apprenti rapporte bientôt les visites d'un commanditaire obscur, inquiétant, qui perturbent de plus en plus le Maître.
 
A propos de l'auteur :
Né en 1961 à Paris, Eric Le Bot vit dans le sud-ouest. 
Sa terre d’adoption est le Chianti, en Toscane, et la ville de Sienne. Il exerce la profession d’avocat et mène en parallèle un travail littéraire et artistique (théâtre, vidéo…).
Déjà paru : 
Ozu, treize traces d’un rônin, 2005
Free-Jazz, nouvelle, 2006
Le rêve de Borges, nouvelle, 2011
 
 

4. « La petite lumière », Antonio Moresco, Verdier

« La petite lumière », Antonio Moresco, Verdier

L'histoire :
C’est le récit d’un isolement, d’un dégagement mais aussi d’une immersion. Le lecteur, pris dans l’imminence d’une tempête annoncée mais qui tarde à venir, reste suspendu comme par enchantement parmi les éléments déchaînés du paysage qui s’offrent comme le symptôme des maux les plus déchirants de notre monde au moment de sa disparition possible. L’espace fait signe par cette petite lumière que le narrateur perçoit tous les soirs et dont il décide d’aller chercher la source. Il part en quête de cette lueur et trouve, au terme d’un voyage dans une forêt animée, une petite maison où vit un enfant. Il parvient à établir un dialogue avec lui et une relation s’ébauche dans la correspondance parfaite des deux personnages. Cette correspondance offre au narrateur l’occasion d’un finale inattendu. La petite lumière sera comme une luciole pour les lecteurs qui croient encore que la littérature est une entreprise dont la portée se mesure dans ses effets sur l’existence.

A propos de l'auteur :
Antonio Moresco est né à Mantoue en 1947. Écrivain, italien , il est l’auteur depuis 1993 d’une trentaine de romans, récits, textes pour le théâtre et essais. La Petite Lumière est le premier traduit en français.
editions-verdier.fr

 

5. « Les groseilles de novembre », Andrus Kivirähk, Le Tripode

« Les groseilles de novembre », Andrus Kivirähk, Le Tripode

L'histoire :
Nous voilà immergés dans la vie quotidienne d’un village où tout pourrait sembler normal et où, très vite, plus rien ne l’est. Les seigneurs sont dupés par leurs serfs, des démons maraudent, des vaches magiques paissent sur les rivages, le diable tient ses comptes et, partout, chaque jour, les jeux de l’amour et du désir tirent les ficelles de la vie.

A propos de l'auteur :
Andrus Kivirähk est un écrivain estonien né en 1970 à Tallinn. Phénomène littéraire dans son pays, journaliste et essayiste, son œuvre importante suscite l’enthousiasme d’un très large public qui raffole de ses histoires. Il écrit des romans et des nouvelles, des pièces de théâtres, des textes et des scénarios de films d’animation pour enfants.
le-tripode.net

 
 

6. 

« Orpheline », Marc Pautrel, Gallimard

L'histoire :

Orpheline brosse le portrait d’une femme très belle, la quarantaine, divorcée, sans enfants ni parents, qui habite seule dans une grande ville française. Elle n’est pas heureuse de sa vie, elle attend un changement, elle voudrait que deux choses arrivent : rencontrer le grand amour, qui est une chose possible, et retrouver sa mère disparue, qui est une chose impossible. Devant les autres elle est solaire, latine et volubile, alors que dans l’intimité elle est craintive, inquiète et esseulée – jusqu’à ce qu’elle rencontre son parfait opposé : un homme calme et méthodique, auquel elle se confie et s’abandonne peu à peu.

A propos de l'auteur :
Marc Pautrel est né en 1967. Après des études de droit, il a décidé de se consacrer à l’écriture. Il a déjà publié trois romans dans la collection « L’Infini » : L’homme pacifique (2009), Un voyage humain (2011) et Polaire (2013).
www.gallimard.fr

 

 

Comment participer ?

Plusieurs possibilités s'offraient au public :
 
  • par bulletin
    Déposer un bulletin dans une urne installée dans les librairies Le Chapitre et Campus de Dax, place du Mirailh à Dax ou à la Bibliothèque de Dax, 5, rue du Palais. 
  • sur internet
 

Où retrouver ces ouvrages

  • dans les librairies partenaires des Rencontres à LireLibrairie Campus et Le Chapitre, place du Mirailh 
  • ainsi qu’à la Bibliothèque municipale de Dax, 5, rue du Palais.

 

Télécharger le réglement du Prix du Public 2015

 


 

Et aussi...

Jouez avec la Librairie Campus
et gagnez des livres

Par ailleurs, pendant le salon, du 24 au 26 avril 2015, les visiteurs pouvaient bénéficier d’un autre tirage au sort que parrainait la librairie Campus.
Elle a oofert trois lots exceptionnels de livres d’un montant global d’environ 200 euros.

En savoir + sur le Jeu des Rencontres à lire 2015