Danièle Robert

 

RENCONTRE

Vendredi 10 mars de 12h à 13h

Salle René Dassé - Hôtel de Ville

 

Écrivain et traductrice, Danièle Robert a obtenu le Prix “Laure-Bataillon” classique 2003 pour la traduction des Écrits érotiques d’Ovide (Actes Sud, coll. “Thesaurus”) dont elle a également traduit, toujours pour Actes Sud, Les Métamorphoses et Lettres d’amour, lettres d’exil (Prix de traduction 2007 de l’Académie française).

 

Elle a obtenu le Prix Nelly-Sachs 2012 pour la traduction et l’édition critique de Rime de Guido Cavalcanti (éditions vagabonde).

 

Danielle Robert au Salon du Livre de Dax

 

Danièle Robert est la traductrice de l’œuvre poétique de Paul Auster (Disparitions, Actes Sud, 2004) et, entre autres, l’auteur d’un essai sur Billie Holiday, Les Chants de l’aube de Lady Day (Le temps qu’il fait, 1993).

 

Elle anime avec Christian Tarting les éditions du Chemin de Ronde.

 

Elle présente à Dax, en compagnie de Christian Tarting, sa traduction de l’Enfer de Dante aux éditions Actes Sud.

 

Enfer de Dante

Le livre

 

Danièle Robert a traduit le premier des trois tomes de La Divine Comédie : Enfer.

 

Cette nouvelle traduction propose pour la première fois en France – dans une édition bilingue – une prise en compte sans restriction de la structure métrique, prosodique et rimique qui est au cœur de la création dantesque.

 

Aucune traduction ne s’était encore affrontée dans notre langue, sur la totalité de l’œuvre (alors que la plupart des grandes cultures européennes l’ont fait), à la question primordiale de la tierce rime, forme choisie, portée à un haut degré de perfection par Dante et constituant un véritable “moteur” qui propulse le texte selon une rythmique créatrice de sens au même titre que le sujet du poème.

 

Dante Alighieri

Poète, écrivain et homme politique, Dante Alighieri est né en 1265 à Florence et mort le 14 septembre 1321 à Ravenne.

Fondateur de la langue italienne moderne, il est l’auteur de la célèbre Divine Comédie, mais également de traités (sur l’éloquence, la monarchie, etc.) et de nombreux poèmes dont le grand recueil qu’est Vita Nova.

 

Rencontre animée par Christian Tarting

Christian Tarting a publié chez André Dimanche (Dialogue du satin, coll. « Ryôan-ji»), Lettres de casse (Mante ; Facile pour Cécile), Saluces (La Figure au collet), L’Odeur du temps (Trois mesures), CapLan & Co (Paupière de miel), Ecbolade (Voci sprecate), Tarabuste (Labbra, Il salto), aux Éditions du CNRS (Des années trente : groupes et ruptures, avec Anne Roche) et très fréquemment en revue (dernières publications dans Il particolare, CCP/Cahier critique de poésie, Les Cahiers du jazz, La Revue d’esthétique, Sur zone, Poezibao).

 

Coauteur du Dictionnaire du jazz (Laffont/« Bouquins »), il collabore fréquemment avec des jazzmen ou des musiciens « contemporains » et dirige les éditions chemin de ronde avec Danièle Robert. Il est en outre professeur honoraire des universités (esthétique et philosophie de l’art, Aix-Marseille).

 

 

A suivre sur

www.actes-sud.fr
www.cheminderonde.net